Là où brillent les étoiles de Nadia Hashimi ( éditions Hauteville)

Publié le

Kaboul 1978, Sitara vit une enfance heureuse , elle court dans les couloirs du palais présidentiel (son père est conseiller) ,elle a accès à la culture , ses parents l'écoutent , elle a des amis , un jeune frère .Elle sent bien que son père est tendu depuis quelques jours , elle voit défiler les français , les américains et les russes au palais mais évidemment ne saisit pas les enjeux . Un soir , un coup d'état éclate et elle voit ses parents et son jeune frère assassinés , cachée derrière un pauvre rideau . Elle a le bon réflexe de se cacher au sous sol , un gardien lui sauve la vie et l'exfiltre en l'amenant chez deux femmes américaines . Malgré son mutisme ,elles vont l'aider à refaire surface et la mère va l'emmener via le Pakistan pour les États Unis .Elles échappent de peu à un assaut et un incendie de l'ambassade américaine au Pakistan .

Hélas , à l'arrivée , des circonstances particulières vont les séparer et Sitara "rebaptisée"Aryana se retrouve dans une famille d'accueil qui ne mérite pas ce nom .

Elle fera auprès de sa nouvelle maman de belles études et deviendra chirurgien oncologue mais sans parvenir à surmonter le traumatisme de son enfance jusqu'à son retour en Afghanistan trente ans après sa fuite . Arrivera t'elle à faire ses adieux à sa famille martyr ?

Comme toujours avec cette auteure , le voyage est surprenant et la question des racines est cruciale . Superbe roman qui a de forts accents de vérité , de vécu .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article