L’anomalie de H Le Tellier (éditions Gallimard)

Publié le

Le mot qui me vient , c’est fantastique ! Mais au sens propre ,pas figuré.

Le début s’annonce pas mal avec la description de nombreux personnages  , on s’y perd presque puis arrive l’idée qu’a eu l’auteur et sur laquelle il a construit son roman .

Un avion atterrit en juin avec à son bord le même personnel et les mêmes passagers qu’il y a trois mois ,comme une photocopie de ceux qui avaient atterri en mars .

La science fiction est là.Après un chapitre d’explications oiseuses sur les causes de ces humains dupliqués , l’auteur met en contact 

les passagers de mars avec ceux de juin .On atteint le sommet du n’importe quoi avec la fin du roman!

Comment peut on donner le prix Goncourt à ce livre si particulier et en faire une telle promotion?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article