Tant qu’il y aura des cèdres de Pierre Jarawan

Publié le

Salir est le fils d’immigrés libanais en Allemagne.Leur petite communauté est joyeuse,le père de Samir est une lumière,une idole pour lui.Il lui conte de belles histoires ,il est toujours prêt à faire la fête .

Un soir, son père disparaît à jamais .Il a huit ans et son monde s’effondre.Adulte ,sa future femme lui demande de régler son problème par rapport à son père avant le mariage.Il part pour le Liban et découvre un pays complexe ,gai et triste à la fois .La guerre a laissé beaucoup de traces pour la mosaïque de communautés qui la composent .

Magnifique ,touchant et instructif sur ce peuple pas si lointain.

Plus largement ,ça parle aussi de ces enfants d’immigrés qui souffrent de ne pas connaître leurs origines profondes .

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article