La première fois qu'on m'a embrassé je suis morte de Colleen Oakley(éditions haute ville)

Publié le

Bien évidemment , le titre est très racoleur  et pose questions.

L'auteure est partie du fait que les allergies sont de plus en plus fréquentes et variées et de plus en plus invalidantes sans que l'on sache pourquoi ces sensibilités...

Elle pousse l'histoire à l'extrême en donnant comme allergie au personnage principal ,l' allergie aux êtres humains , chaque contact physique peut entrainer la mort de Jubilee.

Elle se renferme chez elle , seule dès ses dix huit ans ,ne sortant plus du tout ,une ermite .

A la mort de sa mère , elle est obligée de rentrer dans la société afin de gagner sa vie .Petit à petit , elle réapprend les contacts humains tout en gardant un distance physique (tiens , ça me rappelle quelque chose!)

Facile, tranquille ,sur le thème de" l'homme est un solitaire qui a besoin des autres" ( GRAND CORPS MALADE )

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article