Comme il pleut sur la ville de KO Knausgaard (Denoel)900 pages

Publié le

 

KO est plein de fougue et d’enthousiasme quand il arrive à Bergen pour entamer des études à l’académie de l’écriture où il’a Été admis .C’est donc qu’il est doué plein d’avenir .

Mais la vie d’ecrivain Et d’étudiant ne sont pas vraiment compatibles enfin pour KO.Il va de beuverie en beuverie et découvre les joies des amis ,du sexe et surtout de l’alcool qui lui fait faire des choses étranges suivies d’une amnésie.Côté écriture ,c’est difficile de se confronter à la critique des autres étudiants et des professeurs ,il perd toutes ses illusions .

On suit KO de 18 à 32 ans à Bergen avec toutes ses émotions ,l’angoisse de la page blanche et la froideur de son cœur .

Ce roman est très bien écrit mais je trouve qu’il s’adresse quand même plus à des Norvégiens vu le nombre énorme de références à des auteurs  et des compositeurs ou chanteurs locaux et inconnus chez nous par exemple .J’ai trouvé intéressant de découvrir la vie quotidienne d’un étudiant en Norvège.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article