La couleur du Lait de Nell Leyshon (10/18)

Publié le

le titre vient du fait que Mary est née avec les cheveux couleur du lait ! et une jambe estropiée

Elle est la dernière fille d' un fermier anglais , la vie est terrible , personne ne parle ,du lever au coucher du soleil , toute la famille doit travailler dur quitte à se faire frapper par le père 

Ils sont pauvres autant d' un point de vue matériel que intellectuel , personne ne sait lire ou écrire

Mary est un rayon de soleil dans ce froid quotidien qui glace les os .Elle aime parler , franchement sans filtre , est la seule à éprouver des sentiments pour son grand père handicapé relégué dans le séchoir à pommes .Aucun horizon pour personne jusqu'au jour où le pasteur du village demande que Mary vienne aider pour s'occuper de sa femme malade.

La jeune fille vit cela comme un drame ,loin de son cocon aussi dur soit il (1kilomètre!),elle ne comprend pas la façon de vivre de ces gens mais sa spontanéité,sa pureté va faire des merveilles dans cette maison endormie au rythme des battements du coeur de la femme malade .Quand elle décède , le pasteur se rapproche de Mary et lui apprend à lire et à écrire  moyennant ses charmes , elle cède désireuse d' accéder à la liberté que peut lui offrir le savoir mais .....

Cela se lit très ,très vite comme une nouvelle , Mary écrit comme elle parle avec ses fautes de syntaxe , de grammaire ce qui donne de la véracité au récit,la fin est bien sur tragique ,à cette époque , le contraire serait bizarre , beau moment frais de cet après midi !!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article