L'art de perdre de Alice Zeniter ( Flammarion)

Publié le

Ce roman nous raconte l' histoire d'une famille sur plusieurs générations des années 1950 à nos jours 

Tout commence dans les années 50 en Algérie dans un petit village dans les montagnes ,trois frères démarrent une exploitation d olives après la découverte rocambolesque d'un pressoir ,Ils deviennent importants ,surtout Ali qui a aussi combattu pendant la seconde guerre mondiale avec l' Armée Française ,Ils vivent simplement et heureux mais la guerre civile débute avec le FLN et les tueries .Quelque soit le camp choisi , tu n'as aucune garantie que tu ne seras pas tué, les anciens combattants doivent renoncer à leur pension sous peine d'être considéré comme un traitre.En 1962, Ali fuit et rejoint la France ,son pays avec sa famille .Les scènes de ces gens déracinés arrivant dans la pluie et le froid dans des camps fermés font écho avec Ce qu'il se passe !Avec une différence de taille ,Ils ont la nationalité française mais se font insulter ,humilier ,envoyer dans des villages isolés de tous à vivre en vase clos ,on leur conseille même de donner des noms chrétiens aux enfants ,ce sera plus facile!!

puis c'est le déplacement en HLM dans une banlieue normande avec la deuxième génération qui va àl'école et l' écart se creusé entre eux , la mémoire s'efface ,la langue maternelle s'oublie ...

J'ai trouvé ce roman courageux ,instructif pour ma part ,édifiant des "conneries" faites àl' époque et qu' on continue de répéter avec les nouveaux migrants ,j'ai découvert ces français sacrifiés j' ai soulevé un petit peu de la chape de plomb qui a toujours été mise sur cette période , bravo 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article